éditions ostraka

Un ostrakon (ou ostraka au pluriel) est un tesson de poterie ou un éclat de calcaire utilisé comme support d'écriture. Ils étaient utilisés par de nombreuses civilisations antiques comme support de document secondaire, d’aide-mémoire, de liste de courses, ou de lettre... Les égyptiens par exemple s’en servaient pour communiquer dans l’au delà avec leurs proches.

On écrivait et dessinait donc sur des pots cassés, faute de mieux. J’aime à croire qu’il s’agissait aussi d’une volonté d’exploiter au maximum les possibilités d’un materiaux. Aujourd’hui, le papier est un consommable très accecible et trop largement gaché.

Les éditions Ostraka ont pour principe de fabriquer des livres avec un maximum de materiaux de récupération. Dans un soucis d'écologie, d'économie, et par curiosité, c'est le support qui conditionne le contenu et non l'inverse. Les caractéristiques des materiaux récupérés, leur taille, leur texture et leurs couleurs déterminent le format, le contenu et le nombre d’exemplaire.

Depuis mai 2016, trois éditions ont été conçue dans cette démarche, Remparts, Villégiatures, Fugue, Fuite et Quand nous n’aurons plus besoin des usines, les usines n’auront plus besoin de nous, Partitio, Fleurs en Fusion.